Amyloses et dépôts immunoglobuliniques non amyloïdes pulmonaires.

Amyloses et dépôts immunoglobuliniques non amyloïdes pulmonaires.

Mercier E, Dequin P-F, Vecellio L : Aérosols en ventilation mécanique chez l’adulte. Cordier J-F : Amyloses et dépôts immunoglobuliniques non amyloïd...

53KB Sizes 0 Downloads 14 Views

Mercier E, Dequin P-F, Vecellio L : Aérosols en ventilation mécanique chez l’adulte.

Cordier J-F : Amyloses et dépôts immunoglobuliniques non amyloïdes pulmonaires.

Rev Mal Respir 2008 ; 25 : 731-41

Rev Mal Respir 2008 ; 25 : 743-65

Questions 1. Répondre par « vrai » ou « faux » vrai faux a. Le système de nébulisation doit engendrer des particules … … de moins de 1 µm de diamètre b. La chambre d’inhalation permet d’augmenter le dépôt … … pulmonaire d’un facteur 4 à 6 c. Les nébuliseurs pneumatiques en ventilation mécanique utilisent des débits différents de ceux des compresseurs … … d’air ou d’oxygène d. La nébulisation ultrasonique est adaptée pour les suspen… … sions médicamenteuses. e. Le nébuliseur ultrasonique est plus efficace quand il est … … situé distalement sur la voie inspiratoire f. Plus le débit inspiratoire augmente, plus le dépôt pulmo… … naire est important g. Les bronchodilatateurs sont au mieux administrés par … … nébulisation ultrasonique 2. Quels sont les avantages des aérosols doseurs par rapport aux nébuliseurs ? 3. Quels sont les nébuliseurs disponibles et quels sont leurs avantages et inconvénients respectifs ?

Questions 1. Répondre par « vrai » ou « faux » vrai faux a. L’amylose AL est due à une production monoclonale de … … chaînes légères d’immunoglobulines b. L’amylose AL systémique complique parfois une hémo… … globinopathie c. Le traitement préférentiel de l’amylose AL est le melpha… … lan d. L’amylose AA fait suite à une inflammation chronique … … e. La fréquence de l’atteinte pulmonaire au cours de l’amy… … lose systémique est de 12 à 15 % des cas f. L’amylose du bas appareil respiratoire est le plus souvent … … de type AL g. Les dépôts amyloïdes interstitiels pulmonaires s’accom… … pagnent très précocement de troubles respiratoires h. Les adénopathies hilaires amyloïdes sont en général bila… … térales i. L’épanchement de l’amylose pleurale est habituellement … … un transsudat j. La maladie de dépôts systémiques de chaînes légères est une complication de la polyarthrite rhumatoïde et du … … syndrome de Gougerot-Sjögren

4. Quels impacts ont les humidificateurs et les réchauffeurs de gaz sur le dépôt pulmonaire ?

2. Quelle est la composition de la substance amyloïde ?

5. Comment régler le volume courant si on veut augmenter le dépôt pulmonaire ?

3. Quels sont les différents types d’amylose avec atteinte pulmonaire ?

6. Comment régler le débit inspiratoire pour majorer le dépôt pulmonaire ?

4. Pourquoi le diagnostic de l’amylose AL est-il complexe ?

7. Quel est l’intérêt potentiel de l’hélium dans la nébulisation ?

5. Quelles sont les caractéristiques cliniques et paracliniques des amyloses trachéobronchiques ?

8. Quel est l’intérêt de la VNI ?

6. Qu’est-ce que l’amylose interstitielle diffuse ?

9. Quels sont les critères de choix des systèmes de nébulisation ?

7. Quelle est la symptomatologie de l’amylose artérielle pulmonaire ? 8. Comment affirmer qu’une adénopathie médiastinale est due à une amylose hilaire ou médiastinale ? 9. Quelles sont les affections pulmonaires malignes pouvant s’accompagner d’une amylose ? 10. Comment porter le diagnostic d’amylose du bas appareil respiratoire ? 11. Quel est le traitement de l’amylose pulmonaire ? 12. Comment diagnostiquer une prolifération clonale B à l’origine d’une amylose ?

Réponses page 778

776

Rev Mal Respir 2008 ; 25 : 773-80