Lymphome malin thyroïdien : à propos de 3 observations

Lymphome malin thyroïdien : à propos de 3 observations

POSTER N ° 94 Lymphome malin thyrofdien : & propos de 3 observations. F. GAYME*, E. KALOUSTIAN*, O. TORRI*, D. ZYLBERAIT*, W. VORHAUER**, P. VEYSSIE...

70KB Sizes 0 Downloads 6 Views

POSTER

N ° 94

Lymphome malin thyrofdien : & propos de 3 observations. F. GAYME*, E. KALOUSTIAN*, O. TORRI*, D. ZYLBERAIT*, W. VORHAUER**, P. VEYSSIER*

Thyro'id primary lymphoma are unfrequent (0,3 & 8,9 % out of thyrofd tumor). Proliferation is usually betamonoclonal. Evolution is regional and early diagnosis, radiotherapy and chimiotherapy give the patients the best luck of cure.

Les lymphomes malins primitifs repr~sentent 0,3 & 8,9 % des tumeurs thyrofdiennes. Observations

:

On r6alise une biopsie chirurgicale chez Madame BO, 76 ans, qui pr6sente un goitre thyrofdien d'augmentation rapide, ferme, indolore, ainsi qu'une hypothyro'l'die et des anticorps anti-thyro'ide positifs. II s'agit d'un lymphome malin, folliculaire, de type mixte, de faible malignit6, de type B. Le bilan d'extension est n~gatif. R~mission complete apr~s deux cures de chimioth~rapie suivies d'une radiotherapie locale. Mme BE, 76 ans, pr~sente une augmentation rapide d'un goitre pr6existant associ~ & une dyspnee. II existe une hypothyro'idie et des anticorps anti-thyro'l'de circulants. L'histologie r~v~le un lymphome & grandes cellules, de type B. Dans un premier temps, succes de I'association chimiotherapie-radioth~rapie. Trois ans apr~s, rechute locale, 6teinte par une nouvelle polychimioth~rapie. On realise chez Mme JA, 69 ans, une Iobo-isthmectomie thyro'fdienne dont I'histologie r~v~le un lymphosarcome plurinodulaire & grandes cellules non ctiv~es, ~tendu aux ganglions jugulo-carotidiens homolateraux. Douze ans plus tard, remission complete et euthyro'idie sous Levothyrox. Commentaires



Les lymphomes thyrofdiens atteignent pr~f~rentiellement le sexe feminin entre 60 et 80 ans. Cliniquement, le diagnostic doit ~tre 6voqu6 chez tout patient pr~sentant une masse cervicale ant6rieure, augmentant rapidement de volume, ferme, indolore, plus ou moins compressive, une hypothyro'~'dieet des anticorps anti4hyro'ide circulants. L'histologie revele tres souvent la coexistence d'une thyro'idite d'Hashimoto. Les lymphomes diffus & grandes cellules, de malignit6 interm~diaire, semblent les plus frequents. L'immunohistochimie affirme la nature monoclonale B de la proliferation. L'extension Iocal-regionale repr~sente le crit~re pejoratif dominant, d'oQ I'int~r~t d'un diagnostic pr~coce. Les indications th~rapeutiques sont mal codifi6es: La grande radiosensibilit6 du lymphome fait de I'ex6rese chirurgicale un traitement r~serv6 aux tumeurs strictement intra-thyro'fdiennes, sans ~tre toutefois obligatoire. L'incertitude quant & la diss6mination occulte, conduit & proposer une radiotherapie et une chimiotherapie, surtout s'il existe une extension extra-capsulaire.

* Service de M#decine Interne ; ** Service d'Anatomie Pathologique ; CH Compi#gne ; 60200 COMPIEGNE.

S216

La Revue de M#decine Interne Supplement au Num#ro 3