Microangiopathie thrombotique et vaccination contre l'hépatite B

Microangiopathie thrombotique et vaccination contre l'hépatite B

160s Posfer Postus 26 Microangiopathie thrombotique P Blanche, et vaccination D Bouscary, F Dreyfus, Les effets secondaires des vaccine recorn...

96KB Sizes 2 Downloads 31 Views

160s Posfer

Postus

26

Microangiopathie

thrombotique P Blanche,

et vaccination

D Bouscary,

F Dreyfus,

Les effets secondaires des vaccine recornbinants contre l’hepatite B sent rares et g&k-alement benins [ 11. Nous rapportons l’observation d’une femme de 37 ans, saris antecedent autre qu.un echec de fecondation in vitro (FIV) en septembre 1994. developpant un purpura thrompenique 9 jours apt& une premiere injection de GenHevac B% pratiquee le 6 mars 1995. Huit jours plus tard. ies troubles s’aggravent, notamment sur le plan cerebral, et ]e diagnostic de microangiopathie thrombotique (MAT) est pose. Plus d’une sotxantame d’echanges plasmatlques, puis un traitement par vincristme et prednisone, seront necessaires pour guerir ]a patiente. A la suite d’une rechute biologique en mai 1996, une splenectomie sera malisee. La patiente est parfaitemcnt asymptomattque debut 1997. Parmi les comphcattons exceptionnelles de la vaccination contre l’hepatite B (erytheme polymorphe, erytheme noueux, uveite, meningoencephaltte, myclite, polyradiculo-

Pow&e

lupique X Deibrel,

apt-&s vaccination

B

D Sicard

nevrite. myasthenie, giomerulonephrite) figurent quefques cas de vascularite et une trentaine de cas de thrombopenie [2] ne semblant pas s’inscrire dans le cadre d’une MAT. Malgre la tentattve de FIV 6 mois avant la MAT, nous pensons, en l’absence d’autre cause retrouvee, notamment infectieuse [3]. que fe purpura thrombotique thrombocytopenique observe chew notre patiente a pu etre d&clench6 par la vaccination contre l’hepatite B. ce qui n’a jamais ete rapporte a non-e connatssance.

contre l’hkpatite

J Fach, D Neau, P Lamarque,

Les effets secondaires graves apres vaccination par vaccin recombinant contre l’hepatite B sont evalues a un cas pour 100 000 doses administrees. Certains tableaux de vascularites necrosantes ainsi induites doivent inciter a revoir les indications d’une telle vaccinatron, en particulier chez le maLade lupique. Nous rapportons une observation de pericardite lupique, rechute d’un lupus erythemateux aigu dissemine (LEAD) apres vaccination par l’Engerix%. L(ne jeune femme de 27 ans, sutvte depuis 1994 pour un LEAD a expression cutanee. t&ale, hematologique, est en rkmission clinique et biologique depuis plus de 1 an, sous prednisone (5 mg 1 jour sur 2). En octobre 1996, 5 jours apres une premiere injection d’Engerix*. elle est hospitalike devant l’apparition brutale d’une pericardite aigue. Bilan biologique d’entree : VS : 76 mm/h. Ac anti-noyaux : f/l 6 000. AC anti-ADN : 224 WmL (N < 7 WmL), complement hernolytique : 52 % (N > 70 %). absence de proteinurie. Trois bolus de methylprednisolone a 500 mg par jour. suivis d’une corticotherapie par prednisone a 30 mg par jour permettent une

contre l’hkpatite

M Longy-Boursier,

B : un nouveau

cas

M Le Bras

guerison clinique, et une amelioration progressive des marqueurs biologiques. Les principaux accidents immunologiques rapportes apres injection de vaccin recombinant contre l’hepatite B sont des purpuras thrombopeniques aigus, des tableaux de vascularites necrosantes ou de demyelinisation, des uveites et des arthrites. Si dans toutes les observations la chronologie des faits permet une possible imputabilite, il est cependant extremement difficile, a ce jour, d’etablir un lien de causalite formel. Durand et al rapportent une rechute de LEAD apres une premiere mjection vaccinale, alors que Gartner et Emlen ont conclu a l’innocuite de la vaccination contre le virus B, chez les patients lupiques en remission, en etudiant 14 lupus versus I4 temoins. Le recueil d’observations similaires est n&esSan-e. avant de pouvoir emettre des restrictions formelles d’une vaccination dont le benefice reste indiscutable. Sewce de mkdecme inteme, maladies trop!ca/es, bbpita/ Saint-Andrk rue Jean-Burguei, 33075 Bordeaux cedex France