The use of solar energy for residential space heating

The use of solar energy for residential space heating

H. G. LORSCH, National Center for Energy Management and Power, University of Pennsylvania, Philadelphia, Pennsylvania 19104, U.S.A. The use of solar e...

60KB Sizes 2 Downloads 56 Views

H. G. LORSCH, National Center for Energy Management and Power, University of Pennsylvania, Philadelphia, Pennsylvania 19104, U.S.A. The use of solar energy for residential space heating: Energy Conversion 13, 1-5 (1973). R6sum6--Chanffage des espaces d'habitation et de l'eau utilise 20 pour cent de la consommation 6nerg~tique des Etats--Unis, la chauffage des espaces d'habitation toute settle utilise 12 pour cent. En essayant d'alder/t l'am~lioration de l ' i n s ~ c e d'6nergie, des recherches ont 6t6 faltes sur l'utilisation de l'6nergie thermique solalre ~ la chauffage. On a examin6 des divers collecteurs solaires et des rk;ervoirs d'6nergie thermique. Utilisant un syst~me de chanffage solalre en combination avec une installationstandard de chauffage gaz, des calculs t ordinateur donnent une rbtuction de plus de 40 pour cent de la quantit6 combustible r~luise dans le clime de Washington, D.C. On estime clue la chauffage l'energie thermique solaire sera ~onomique en 1980, plus tbt si des regulations gouvernementales favorables sont promulg~s.

M. L. STANLEY, A. D. REICH and L. J. YBARRONDO, Aerojet Nuclear Company, P.O. Box 1845, Idaho Falls, Idaho 83401, U.S.A. Single element ATmsx thermoelectric measurement tedmique: Energy Conversion 13, 7-12 (1973). R~am~--On prO~ente darts cet article deux techniques de mesure ~ fort signal destin/~:s d6terminer le rendement maximum en fonctionnementd'un 6~hantillon isol6 de mat~riau thermo~lectrique. Les techniques exp6rimentales et analytiques pr6sent6es sont ~ peu pros semblables ~ celies du 'Z-m~tre' de Harman (Z: coefficient de r n ~ t e d'un mat~riau thermo61ectrique) mais la diif6rence consiste en ce qu'elles ~l'mdnent au lieu de les corriger les erreurs de mesures introduites par l'inituence des connexions. Les pr6dictions du fonctionnement du mat~riau thermo61ectrique sent compar6es aux r6sultats des mesures, avec un ben accord.

A. K. SEN, Columbia University, New York, N.Y., U.S.A. Feedback control of ionization instability in MHD generators: Energy Conversion 13, 13-17 (1973). R~nn6---On pr6sente un sch6ma de stabflisation des instabilit6s d'ionisation par contrer6action lin6alre. La perturbation de la densit6 61ectronique due a une onde d'ionisation, est d6tect6e ~tl'alde d'une sonde polaris6e unique, 10 signal correspondant, convenablement trait6 par un r6seau 61ectronique actif, est r6inject6 clans le plasma hors d'6quilibre. Les signaux de contre-r~action, sons forme de courants, sont inject~ clans le plasma an moyen d'une paire de petites ~lectrodes de contr61e. On pri~ise la structure du r~eau 61ectronique utilis6 et l'on montre qu'il est possible d'obtenir la stabilisation pour des valeurs ~alistes des param~tres de ce r6seau.